Journey : Du début à la gloire

Formation et premières années (1973-1977)

Journey est un groupe de rock américain formé en 1973 à San Francisco, en Californie. Le groupe est initialement composé de Neal Schon à la guitare, de Gregg Rolie aux claviers et au chant, de Ross Valory à la basse, de George Tickner à la guitare rythmique et de Prairie Prince à la batterie. Prince est rapidement remplacé par Aynsley Dunbar, qui avait auparavant joué avec Frank Zappa et John Mayall[1].

Leur premier album éponyme, «Journey», sort en 1975 et présente un mélange de rock progressif et de jazz fusion. Le groupe attire l’attention du public et de la critique, mais peine à trouver un succès commercial[2]. George Tickner quitte le groupe en 1975, et Journey continue en tant que quatuor.

Journey – Separate Ways (Worlds Apart) (Official HD Video)

L’arrivée de Steve Perry et le succès (1977-1987)

En 1977, le chanteur Steve Perry rejoint le groupe, et sa voix puissante et mélodique contribue à redéfinir le son de Journey. L’album «Infinity» (1978), produit par Roy Thomas Baker, marque un tournant dans la carrière du groupe, avec des chansons plus axées sur la mélodie et des refrains accrocheurs[3]. L’album se vend bien et contient des hits tels que «Lights» et «Wheel in the Sky».

Les albums suivants, «Evolution» (1979) et «Departure» (1980), confirment le succès de Journey, avec des chansons populaires comme «Lovin’, Touchin’, Squeezin'» et «Any Way You Want It». En 1981, Journey sort «Escape», qui est un véritable triomphe commercial et critique. L’album atteint la première place des charts américains et contient des tubes incontournables comme «Don’t Stop Believin'», «Open Arms» et «Who’s Crying Now»[4].

Le groupe continue à connaître le succès tout au long des années 1980 avec des albums tels que «Frontiers» (1983) et «Raised on Radio» (1986), ainsi qu’avec des tournées à guichets fermés[5].

Journey – Don’t Stop Believin’ (Live 1981: Escape Tour – 2022 HD Remaster)

Changements de membres et séparation (1987-1995)

En 1987, Steve Perry quitte Journey pour se concentrer sur sa carrière solo, et le groupe se sépare temporairement. Journey se reforme en 1995 avec de nouveaux membres, dont le chanteur Steve Augeri et le batteur Deen Castronovo, mais ne parvient pas à retrouver le succès commercial de leurs années précédentes[6].

Revival et succès continu (depuis 1995)

Au début des années 2000, Journey continue à tourner et à enregistrer, avec des changements de membres occasionnels. En 2007, le chanteur philippin Arnel Pineda rejoint le groupe après avoir été découvert sur YouTube. La voix de Pineda est souvent comparée à celle de Steve Perry, et il apporte un regain d’énergie au groupe[7].

Depuis lors, Journey continue à se produire en concert et à sortir de nouveaux albums. Le groupe a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 2017, témoignant de leur impact et de leur longévité dans le monde de la musique[8].

Influence et héritage

Journey est considéré comme l’un des groupes de rock les plus influents de leur époque, ayant marqué plusieurs générations avec leurs mélodies accrocheuses et leurs ballades emblématiques. Leur musique a influencé de nombreux artistes et groupes qui ont suivi, et leurs chansons continuent d’être reprises et samplées dans divers genres musicaux.

Le succès de Journey a également ouvert la voie à d’autres groupes de rock de l’époque, tels que Foreigner, REO Speedwagon et Styx, qui ont adopté un style similaire mêlant rock mélodique et ballades puissantes.

«Don’t Stop Believin'» est devenue l’une des chansons les plus emblématiques et populaires du groupe, souvent considérée comme un hymne pour les fans de rock du monde entier. Elle a connu un regain de popularité grâce à son utilisation dans la série télévisée «Glee» et le film «Rock of Ages».

Conclusion

Journey est un groupe de rock américain qui a marqué l’histoire de la musique avec des succès intemporels et des performances enflammées. Malgré les changements de membres et les épreuves, le groupe a su préserver son héritage et continue de se produire et d’enregistrer de la musique pour le plus grand plaisir de leurs fans.

Références

[1] McPhate, C. (2016). A Brief History of Journey. Retrieved from https://www.ultimate-guitar.com/articles/features/a_brief_history_of_journey-44397

[2] Erlewine, S. T. (n.d.). Journey – Biography & History. AllMusic. Retrieved from https://www.allmusic.com/artist/journey-mn0000299474/biography

[3] Hunt, D. (2018). How Journey’s ‘Infinity’ Album Cover Was Designed. Retrieved from https://ultimateclassicrock.com/journey-infinity-album-cover/

[4] Journey – Chart History. (n.d.). Billboard. Retrieved from https://www.billboard.com/music/journey/chart-history/TLP

[5] Greene, A. (2016). Journey’s True Believer: Inside Jonathan Cain’s Defiant New Memoir. Retrieved from https://www.rollingstone.com/music/music-features/journeys-true-believer-inside-jonathan-cains-defiant-new-memoir-194948/

[6] Erlewine, S. T. (n.d.). Journey – Biography & History. AllMusic. Retrieved from https://www.allmusic.com/artist/journey-mn0000299474/biography

[7] Greene, A. (2008). Arnel Pineda Tells the Story of His Journey to Journey. Retrieved from https://www.rollingstone.com/music/music-news/arnel-pineda-tells-the-story-of-his-journey-to-journey-97612/

[8] Rock and Roll Hall of Fame. (2017). Journey. Retrieved from https://www.rockhall.com/inductees/journey