Green Day : De la scène punk locale à la renommée internationale

Introduction

Green Day est un groupe de punk rock américain formé en 1986 à Berkeley, en Californie. Le groupe est composé de Billie Joe Armstrong (chant, guitare), Mike Dirnt (basse, chant) et Tré Cool (batterie). Green Day est souvent crédité d’avoir popularisé le punk rock aux États-Unis et dans le monde entier grâce à leur album à succès «Dookie» en 1994. Le groupe a vendu plus de 75 millions d’albums dans le monde et a remporté plusieurs Grammy Awards.

Les débuts : Sweet Children et 1,039/Smoothed Out Slappy Hours

Green Day a été fondé par Billie Joe Armstrong et Mike Dirnt, qui se sont rencontrés au lycée. Le groupe a d’abord utilisé le nom «Sweet Children», et a joué dans des clubs locaux à Berkeley et dans la région de la baie de San Francisco. En 1988, le batteur John Kiffmeyer (également connu sous le nom d’Al Sobrante) a rejoint le groupe, et ils ont changé leur nom pour Green Day.

Le premier album de Green Day, «1,039/Smoothed Out Slappy Hours», est sorti en 1990 sous le label Lookout! Records. L’album comprend des chansons du groupe lorsqu’il s’appelait encore Sweet Children. Bien que cet album n’ait pas eu un grand succès commercial, il a contribué à établir Green Day comme l’un des groupes phares de la scène punk rock de la côte ouest.

Kerplunk et Dookie : Percée et succès international

En 1992, Green Day sort son deuxième album, «Kerplunk», qui attire l’attention des labels majeurs. À la suite de cet album, le groupe signe avec Reprise Records et commence à travailler sur ce qui deviendra leur album emblématique, «Dookie».

Sorti en 1994, «Dookie» est devenu un succès mondial, propulsant Green Day au sommet des charts et leur permettant de remporter leur premier Grammy Award pour la meilleure performance de rock alternatif. L’album, produit par Rob Cavallo, comprend des hits tels que «Basket Case», «Longview» et «When I Come Around». Le succès de «Dookie» a également permis au groupe de jouer lors de festivals majeurs comme Woodstock ’94.

Green Day – Basket Case [Official Music Video]

La carrière post-Dookie : Insomniac, Nimrod et Warning

Après le succès de «Dookie», Green Day continue de sortir des albums tout en évoluant musicalement. «Insomniac» (1995) présente un son plus sombre et plus agressif que ses prédécesseurs. «Nimrod» (1997) et «Warning» (2000) voient le groupe expérimenter avec différents styles, notamment le ska, l’acoustique et le folk.

Green Day – Good Riddance (Time of Your Life) [Official Music Video] [4K UPGRADE]

American Idiot et 21st Century Breakdown : Opéra rock et critique sociale

En 2004, Green Day sort «American Idiot», un opéra rock qui raconte l’histoire d’un jeune homme, Jesus of Suburbia, et sa désillusion avec la société américaine post-11 septembre. L’album connaît un succès commercial et critique, remportant plusieurs Grammy Awards et générant des hits tels que «Boulevard of Broken Dreams», «Holiday» et «Wake Me Up When September Ends». Le groupe entame une tournée mondiale pour promouvoir l’album, et «American Idiot» est finalement adapté en comédie musicale à Broadway en 2010.

En 2009, Green Day sort «21st Century Breakdown», un autre opéra rock qui aborde des thèmes politiques et sociaux. L’album, produit par Butch Vig, est également bien accueilli par la critique et remporte le Grammy Award du meilleur album de rock. Les singles «Know Your Enemy» et «21 Guns» connaissent un succès international.

Green Day – Boulevard Of Broken Dreams [Official Music Video]

Trilogie ¡Uno!, ¡Dos! et ¡Tré!

En 2012, Green Day annonce la sortie d’une trilogie d’albums intitulée «¡Uno!», «¡Dos!» et «¡Tré!». Les albums sont publiés entre septembre et décembre 2012 et montrent différentes facettes du groupe, de leur son punk rock traditionnel à des influences garage rock et pop. Bien que les ventes de la trilogie soient inférieures à celles de leurs précédents albums, les critiques sont généralement positives.

Revolution Radio et Father of All…

En 2016, Green Day sort «Revolution Radio», un album qui revient à leurs racines punk rock tout en abordant des thèmes politiques et personnels. L’album connaît un succès commercial et critique, avec des singles comme «Bang Bang» et «Still Breathing».

En 2020, le groupe publie «Father of All…», un album plus court et plus axé sur le rock garage que leurs précédentes sorties. Bien que les critiques soient mitigées, l’album se vend bien et permet au groupe de continuer à tourner à travers le monde.

Conclusion

Green Day est un groupe qui a su évoluer et s’adapter au fil des années, tout en restant fidèle à ses racines punk rock. Avec plus de 30 ans de carrière et des dizaines de millions d’albums vendus, le groupe a laissé une empreinte indélébile sur l’histoire du rock et continue d’influencer de nouveaux groupes et artistes.

Sources :

  1. Erlewine, Stephen Thomas. «Green Day Biography & History.» AllMusic. https://www.allmusic.com/artist/green-day-mn0000664374/biography
  2. «Green Day.» Rock & Roll Hall of Fame. https://www.rockhall.com/inductees/green-day
  3. Greene, Andy. «The Inside Story of Green Day’s ‘American Idiot’.» Rolling Stone, September 8, 2014. https://www.rollingstone.com/music/music-news/the-inside-story-of-green-days-american-idiot-178366/