Albert King : Le géant du blues

Introduction

Albert King, né le 25 avril 1923 et décédé le 21 décembre 1992, était un chanteur et guitariste américain de blues. Surnommé «The Velvet Bulldozer» en raison de sa taille imposante et de son jeu de guitare puissant, Albert King est considéré comme l’un des «Trois Rois» du blues, aux côtés de B.B. King et Freddie King. Son style de guitare unique et sa voix profonde ont influencé de nombreux guitaristes de blues et de rock, notamment Jimi Hendrix, Eric Clapton et Stevie Ray Vaughan.

Carrière musicale

Albert King commence sa carrière dans les années 1950 en jouant dans divers groupes locaux et en enregistrant des singles pour des petits labels. Son premier succès vient en 1959 avec le single «Don’t Throw Your Love on Me So Strong» sur le label King Records.

En 1966, Albert King signe avec le célèbre label de blues Stax Records et enregistre l’album «Born Under a Bad Sign» en 1967. Cet album est considéré comme un classique du blues et contient plusieurs titres emblématiques tels que «Born Under a Bad Sign», «Crosscut Saw» et «Laundromat Blues». L’album met en avant le son distinctif d’Albert King à la guitare, caractérisé par de longues notes tenues et des bends expressifs.

Au cours des années 1960 et 1970, Albert King continue d’enregistrer et de se produire en concert, partageant la scène avec des artistes tels que Jimi Hendrix, Janis Joplin et Cream. Il est également invité à participer au festival de blues et de soul Wattstax en 1972.

Albert King – Blues Power – 9/23/1970 – Fillmore East (Official)

Influence et héritage

Albert King est considéré comme l’un des guitaristes de blues les plus influents de tous les temps. Son style de jeu a été une source d’inspiration pour de nombreux guitaristes de rock et de blues, notamment Eric Clapton, Jimi Hendrix et Stevie Ray Vaughan, qui a enregistré un album en collaboration avec Albert King intitulé «In Session» en 1983.

Albert King a été intronisé au Blues Hall of Fame en 1983 et au Rock and Roll Hall of Fame en 2013, en reconnaissance de son immense contribution à la musique blues et à son influence sur les générations suivantes de musiciens.

Sources