James Jamerson : le bassiste légendaire de Motown

James Jamerson était un bassiste américain né en 1936 à Edisto Island, en Caroline du Sud. Il est surtout connu pour son travail avec la célèbre maison de disques Motown dans les années 60 et 70, où il a enregistré sur de nombreux hits de cette époque.

Les débuts de James Jamerson

James Jamerson a commencé sa carrière musicale dans les années 50 en jouant dans des clubs de Détroit, où il a rapidement acquis une solide réputation de bassiste talentueux. Dans les années 60, il a été embauché par Berry Gordy pour rejoindre les Funk Brothers, l’équipe de musiciens de studio de Motown chargée de jouer sur les enregistrements de nombreux artistes de la maison de disques.

Son style de jeu révolutionnaire

James Jamerson est connu pour son style de jeu innovant, qui a largement contribué au son distinctif de Motown. Il a utilisé des lignes de basse complexes, des techniques de jeu à deux doigts et des rythmes syncopés pour créer un groove qui a fait bouger des millions de personnes à travers le monde. Il a également expérimenté avec des pédales d’effets et des amplificateurs pour obtenir un son unique.

Les hits de Motown sur lesquels il a joué

James Jamerson a joué sur de nombreux hits de Motown, notamment «My Girl» des Temptations, «Dancing in the Street» de Martha and the Vandellas, «You Can’t Hurry Love» des Supremes et «I Heard It Through the Grapevine» de Marvin Gaye. Son travail a été crucial pour donner à ces chansons leur son caractéristique et leur succès.

Sa reconnaissance tardive

Bien qu’il soit considéré comme l’un des plus grands bassistes de tous les temps, James Jamerson n’a pas reçu beaucoup de reconnaissance de son vivant. Il a souvent été crédité sous le nom de pseudonymes ou n’a pas été crédité du tout pour son travail sur les enregistrements de Motown. Ce n’est qu’après sa mort en 1983 que son influence sur la musique a été pleinement reconnue.

Conclusion

James Jamerson a laissé un héritage musical durable grâce à son travail révolutionnaire sur les enregistrements de Motown. Sa technique de jeu innovante a inspiré des générations de bassistes, et son influence peut être entendue dans de nombreux genres de musique à travers le monde.

Sources