The Staple Singers : la famille qui a fait vibrer l’âme de la musique gospel

Les débuts des Staple Singers

Les Staple Singers ont été formés en 1948 à Chicago par Roebuck «Pops» Staples et ses enfants, Cleotha, Pervis et Mavis. Ils ont commencé par chanter du gospel dans les églises locales et ont rapidement gagné en popularité.

Transition vers la musique populaire

Dans les années 1960, les Staple Singers ont commencé à se produire dans des salles de concert plus importantes et ont progressivement commencé à mélanger leur style gospel avec des éléments de musique populaire. En 1971, leur album «The Staple Swingers» est devenu un succès, notamment grâce à la chanson «Respect Yourself», qui est devenue un hit numéro un aux États-Unis.

The Staple Singers- «I’ll Take You There/We The People» Live 1972 [Reelin’ In The Years Archives]

Engagements sociaux et politiques

Les paroles des chansons des Staple Singers reflétaient souvent leur engagement social et politique. Leur chanson «I’ll Take You There» est devenue un hymne de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis et a été introduite au Grammy Hall of Fame en 1999.

Carrière ultérieure

Dans les années 1980, les Staple Singers ont continué à enregistrer et à se produire, mais leur popularité a commencé à décliner. En 1994, Pervis a quitté le groupe et Cleotha a subi un accident vasculaire cérébral qui l’a empêchée de continuer à chanter. Malgré cela, Mavis a poursuivi une carrière solo réussie et a été introduite au Rock and Roll Hall of Fame en 1999.

Héritage et reconnaissance

Les Staple Singers ont été reconnus pour leur contribution à la musique populaire et ont reçu de nombreux honneurs, notamment un Grammy Lifetime Achievement Award en 2005. Leur style unique, mélangeant gospel et musique populaire, a influencé de nombreux artistes et a contribué à façonner la musique américaine contemporaine.

Sources